Sonnerie de lycée...
  • Bonjour,

    Je suis lycéen dans le lycée Anita Conti. Pour adoucir la sonnerie de notre lycée qui a l'habitude de percer la majeure partie de nos tympans, nous avons lancé l'idée de remplacer la sonnerie par de la musique. N'ayant clairement pas les moyens de diffuser de la musique payante, nous avons pensé à utiliser la musique libre de droit disponible sur Jamendo. Le tout est de savoir comment s'y prendre. Est-ce que une utilisation pour sonnerie de lycée est considérée comme une utilisation commerciale ? Je suppose qu'il faudra bien sûr demander l'autorisation des artistes concernés, j'ai pour idée de faire découvrir de nouveaux artistes "classés" par thème au cours de l'année...

    Merci d'avance pour vos réponses.
  • Bonjour Resthal et bienvenue :))
    Je ne sais pas si les licences CC permettent ce genre d'utilisation, mais ce que je peux te conseiller, c'est de choisir une musique, et de demander l'autorisation directement à l'auteur... il pourra certainement t'éclairer et le cas échéant, te donner son autorisation... à mon avis, tu devras faire cette démarche pour chaque musique que tu choisiras, car, c'est important d'avoir l'autorisation de l'auteur pour chacune d'elles...
    J'espère t'avoir aidé un peu et je te souhaite bonne continuation :))
  • EN CLASSE ....
    Encore une fois on repart sur des considérations complètement subjectives qui n'ont à voir que de très loin avec la réglementation des options de licence Creative Commons bien comprises. A la fin ça casse un peut les burnettes aux autres; NON ? Car ca fait au moins cinq ans qu'on aborde le sujet sur ce forum, toujours sans succès de compréhension utile (ce qui est bien dommage, notamment pour les auteurs qui souscrivent et place leurs musiques sous cette licence).
    Une fréquentation plus assidue et une lecture des topics concernés plus attentive serait peut être un début de solution dans la compréhension de la chose,
    le dernier topic en date au 30/11/2013 sur ce forum à ce sujet:
    Dixit repetitas:
    @Librodio: Il est évident, justement en vertu de l'exercice plein et entier de la propriété qu'il possède sur son œuvre , que l'auteur, l'ayant droit, peut accorder des dérogations sur l'utilisation faite de celle-ci.
    C'est donc dans le cadre des options de la licence Creative commons que se font, dans le cas qui nous préoccupe, les dérogations permissives et les limites de celles-ci dans l'usage fait de son œuvre.

    Les 11 options (je vous en conjure relisez le memento illustré.il dit tout) permettant de définir avec précision ce qu'il accorde, cédant ainsi des droits mais précisant aussi des obligations à respecter par "l'utilisateur".
    L'auteur adoptant la licence Creative Commons se doit également de respecter les options accordées, étant entendu qu'il a initialement le choix de les définir librement.
    Bien entendu, l'auteur peut dans certaines conditions particulières dans le droit Français exercer un droit de retrait . dans le contexte de la licence Creative Commons changer tout simplement en option mieux adaptée à sa convenance. (avec la notion de non rétroactivité).
    Pour finir, et pour parler de PRO Jamendo ici en quelques mots, c'est dans le cas d'un contrat sous seing privé que le propriétaire de l'œuvre cède ses droits, "vend", tout en partie son œuvre. Les droits cédés et l'étendue de ceux-ci doivent être définis dans les clauses contractuelles, acceptées par les deux parties.
    Les textes de la Licence Créatives Commons font bien état que l'étendue des droits
    accordés à l'usage sont de la volonté du propriétaire et soumises au respect des droits/obligations crés pour l'utilisateur. L'un d'entre eux étant la libre diffusion de l'œuvre initiale dans son intégralité et dans l'option définie sans aucun avertissement particulier à l' auteur ni autorisation supplémentaire, dans la mesure de la mention de paternité respectée (BY).
    (Je ne parle pas ici de l'interdiction de travaux dérivés (ND : modifications) qui sont soumis à autorisation préalable si envisagés sur l'œuvre initiale)
    Ouf !
    Bien à vous.
    NB:
    Afin de ne pas m'attarder, l'ayant déjà fait ici depuis des années, apparemment sans succès,
    Je vous laisse donc à de saines et instructives lectures des textes réglementaires.

    Cependant, je vous livre, encore une fois, un petit mémento illustré qui précise de façon ludique ce qui concerne les options de la Licence Creative Commons, objet de vos préoccupations.

    LES OPTIONS ILLUSTREES DE LA LICENCE CREATIVE COMMONS -DROITS ET OBLIGATIONS

    Bon divertissement...Et profit.
    Sans doute à bientôt.:.Sur le même sujet :) :)
  • celle la n'est pas sous cc , mais elle plairait au éleve , et surement aussi au prof

  • Tout a fait de circonstances ! :) ;)
    Un + incontestable dans ce topic marrant dont on se souviendra...