Utilisation d'un de mes morceaux dans une pub, sans mon accord ?
  • Bonsoir les gens !

    Je viens voir si quelqu'un pourrait m'aiguiller sur ce que je peux faire : Un pote m'appelle tout à l'heure en me disant qu'il a entendu un de mes sons à la tv, dans une pub. Je me dis qu'il a dû confondre, je check le lien qu'il m'a envoyé, et effectivement, c'est bien le morceau d'outro de mon album "7th sense" !

    La pub :


    Mon morceau : http://www.jamendo.com/fr/track/308264/7th-sense-the-outro

    Je suis bien entendu content que mon son soit sollicité et utilisé, je n'en veux aucune compensation financière, cependant il me semble que suivant les termes de la license sous laquelle je l'ai déposé, les créateurs de la vidéo doivent citer mon nom quelque part, non ?

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/

    Quelqu'un pour m'éclairer sur la démarche à suivre ? Ai-je raté quelque chose ?
    Par avance merci de vos réponses !
  • "By" : Mon nom doit être cité dans la vidéo.

    "nc" : Le son ne doit pas être utilisé à des fins commerciales. Or je ne suis pas certain que cette association soit totalement à but non lucratif, car dans leur descriptif il mentionnent "promouvoir l'achat de défibrillateurs par les entreprises" : http://www.associationrmcbfm.fr/lassociation/
    Un lien avec un fabricant en particulier ?

    "sa" : La vidéo doit être publiée sous la même license, or elle est diffusée :
    1) Sur la chaine TNT BFM (quelle license pour ce support ?)
    2) Sur Youtube avec une license Youtube standard.

    Quels pourraient être mes recours ? Si cette utilisation est considérée comme étant à des fins commerciales (comment le démontrer, vers qui me tourner?), puis-je demander son retrait ? Dans le cas contraire, je devrais peut-être les contacter pour être cité, et modifier la license ?
  • oui en principe tu devrais etre cité

    pose la question sur
    https://getsatisfaction.com/jamendo/topics
  • Je viens d'y poster, merci !
  • Je crois même que ton nom doit apparaître sur la vidéo... Le pire dans tout ça, c'est que si ça passe sur BFM TV, BFM doit payer des droits d'auteurs mais à la SACEM et pas à toi... J'avais vu un artiste qui bossait de temps en temps pour France 3 et c'est ce qui se passait puisque la chaîne payait un forfait à la SACEM (pour les droits d'auteurs), bien sur l'artiste était rémunéré par France 3 pour sa prestation ou plutôt l'utilisation de son morceau mais en ce qui concerne les rediffusions de l'émission il ne touchait plus rien, ce qu'il trouvait normal, ce qu'il ne trouvait pas normal, c'est que la SACEM puisse toucher quelque chose de ses œuvres... Sans qu'il y soit inscrit.
  • J'ai un peu gratté, et c'est bien vicieux cette affaire. Il s'avère que la boite qui a créé la pub a payé pour l'utilisation de mon morceau dans le cadre d'une license Jamendo PRO. Or, JE N'AI JAMAIS SIGNÉ QUELQUE CERTIFICATION JAMPRO QUE CE SOIT !!! J'avais signé une certif Jamendo (tout court) à l'époque où j'avais posé mes albums, et Jamendo PRO n'existait alors même pas.
    Pourtant depuis, Jamendo a bien vendu ma musique, et en a touché 50% des revenus !!! De la musique sous cc, sans aucune signature de ma part...
  • Il apparait d'ailleurs en clair dans mon tableau de bord Jam que je n'ai AUCUN contrat de distribution, et que je n'ai JAMAIS effectué la certification JAMPRO. Aberrant tout de même...
  • Là pour le coup ce n'est pas très honnête... En plus j'imagine que si tu n'as pas signé de contrat Jam pro ils ne t'ont pas non plus versé les autres 50% (ce qui relativiserait un peu l’embrouille, mais qui ne serait de toute manière pas acceptable)?
    Tu en as parlé sur Get Satisfaction? Et Jamendo ils en disent quoi ?
  • Vous créez une musique (probablement géniale), elle passe à la TV, des millions de téléspectateurs l'écoutent et vous n'en souhaitez pas la moindre compensation? Mais vous êtes dingo ou quoi?

    Enfin, rassurez-vous, il n'y a pas que vous: il y en a à peu près 100 000 sur ce sites, qui, comme vous, considèrent que le travail de création ne vaut pas la peine d'être rémunéré. C'est dire si l'internet rend les gens bizarres...
  • Je crois que c'est toi qui est bizarre... Qui es-tu ? Tu bosses pour la SACEM ? Je suis pas sur que tu sois sur le bon site pour critiquer l'écoute et le téléchargement gratuit pour les particuliers, qui n'a rien à voir avec ce qui arrive à Vians, il arrive la même chose à ceux qui sont à la SACEM, le problème n'est pas la rémunération mais la violation des droits...
    Et rassure moi, quand t'invite quelqu'un à manger, tu lui fais pas payer le repas quand même ;o)
  • Je suis quelqu'un qui ne travaille pas à la sacem mais qui comprend bien à quoi elle peut bien servir, à défaut d'être remplacée par autre chose. Je suis avant tout quelqu'un qui pense que la création dans le domaine artistique est une chose bien trop précieuse pour être bradée. Quand je vois les commentaires outrés publiés à propos d'un autoproclamé "maître de la trance" pour ses pianotages d'enfant sur le thème "au clair de la lune", je me dis que le public est bien difficile: non seulement il faudrait que ça soit gratuit, mais en plus il faudrait que ça soit beau! Ah bah ça par exemple!! Et au nom de quoi?? Un enfant de 5 ans ayant accès à une connexion internet pourra publier "au clair de la lune" sur Jamendo, par contre n'importe qui ne pourra pas publier sous le label "Universal", si vous voyez ce que je veux dire... Mais évidemment, ça ne sera pas le même prix.

    Pour répondre à votre dernière question, quand j'invite quelqu'un chez moi, c'est moi qui le choisis et il est hors de question que je le fasse payer. Par contre, si j'ouvre un restaurant, ce ne sera pas la même son de cloche....

    Pour reprendre le cas navrant de cet homme qui voit le fruit de son travail volé par les requins des medias, je pense que la clause NC de la CC devrait de toute façon être purement et simplement supprimée. Ne serait-ce que parce que c'est ingérable, vu le lien ténu qu'il y a entre les mondes du commercial et celui du gratuit (site gratuit avec bannière de pub = site commercial): soit vous publiez pour gagner des pépettes, avec préservation des droits d'auteur et tout le toutime, soit vous le faites pour rien. Mais vraiment pour rien, et dans ce cas là, c'est tant pis pour vous: vous en faites cadeau à l'humanité et elle peut en faire ce qu'elle veut. Y compris, pourquoi pas, le vendre, le plagier ou le publier dans une publicité TV. Comme ça les choses seraient plus claires.
  • tagada tagada voila les daltons

    salut averell , suis d'accord avec la fin de ce que tu dit (le retse c'est surtout des sarcasmes) " soit vous le faites pour rien. Mais vraiment pour rien, et dans ce cas là, c'est tant pis pour vous: vous en faites cadeau à l'humanité et elle peut en faire ce qu'elle veut. Y compris, pourquoi pas, le vendre, le plagier ou le publier dans une publicité TV. Comme ça les choses seraient plus claires. "

    sauf le vendre , la perso je ne suis pas d'accord sauf bien évidement j'y ai consenti et que j'ai la part que l'on m'atribue

    et apparement sur ce que j'ai lu sur get satisfaction , Vian aurrait eu son compte crédité de 283€ ................bref attendons la suite avant de tirer sur le pianiste surtout que tu le dit enfantin.............pas bien ca mossieur
  • Averell, il y a un truc qui t'échappe... La propriété intellectuelle n'a rien à voir avec la SACEM ou le libre de droit, et encore moins avec Universal... Si tu construit une maison et que tu veux la décorer tu vas payer le décorateur... Pour nous c'est pareil, si la musique décore une vidéo il est normal que l'artiste soit rétribué, pas pour une question de droits d'auteurs, juste pour une question de commerce... Après il arrive qu'on ne veuille pas payer le décorateur, mais tous les tribunaux lui donneront raison et il sera payé au bout du compte, et encore une fois, ce n'est pas le cas pour Vians. Le seul partie à avoir outre passé ses droits (mais qui s'en est acquitté financièrement) c'est Jamendo... Ils ont simplement vendu quelque chose qui ne leur appartenaient pas en ne respectant pas les termes de la licence... Je suppose que tu n'aimerais pas qu'on vende ta voiture à ta place, là c'est pareil.
    Je ne vois pas pourquoi ce serait ingérable... La vie est faite de référence... Tous nos titres sont référencés puisque qu'il y a un lien internet et que ça l'est...
    Et pour le tout "le monde ne peut pas être produit par Universal" ... C'est bien là qu'il y a un problème et ça n'a pas forcément de rapport avec le talent, combien Universal a fait sortir cette année de chanteuse de 100 Kg et combien ils en produit avec un 90 D en tour de poitrine... Là où tu te trompes c'est qu'il y a toujours eu des labels indépendants, bien avant l'avènement d'internet. Universal n'est pas le garant de la culture, tu critiques le libre mais c'est ces groupes qui traînent dans les petites salles de province et dans les Pubs les festivals et tous ce qui fait le vrai cœur de la culture.
    C'est vrai qu'un enfant de 5 ans pourrait publier quelque chose sur Jamendo, et pour Jordie t'en pense quoi alors, là aussi tu vas me sortir qu'il y a un super talent derrière qui fait la musique, et je suis même pas sûr qu'il avait 5 ans... ;o)
  • Bon les choses ont été mises au clair avec Jamendo. Il s'avère que en cochant les deux cases des packs gratuits "synchro" et "ambiance", je pensais garder la main sur mes morceaux, puisqu'étant déposés sous cc, et donc "by"(citation du nom de l'artiste), "sa"(même license) et surtout "nc"(utilisation à des fins non commerciales). Or, les CGV ayant changé fin 2008, j'avais rendu éligibles mes sons à Jamendo PRO, et du coup la license cc initiale est "remplacée" par la license JamPRO. Ce qui n'était stipulé nulle part dans les CGV de Jamendo que j'avais signé.
    Mon compte virtuel Jamendo a cependant été crédité à chaque utilisation de ma musique de 50% de la franchise payée par les utilisateurs, soit un peu plus de 300€ en deux ans. J'ai demandé le virement sur un compte Paypal, on m'a indiqué qu'il serait réalisé "dans les semaines à venir".
    J'ai trouvé ce manque de transparence de Jamendo plutôt étonnant. Même si au final je ne suis pas contre une petite rémunération de mes sons (je l'étais à l'époque où je les ai posés), j'aurais aimé être prévenu (je ne venais plus sur Jamendo depuis des années), et je trouve du coup que la philosophie initiale su site en a pris un coup dans l'aile avec tous ces changements. De la musique gratuite, vendue ? M'enfin, cela m'apprendra à être plus vigilant, dans l'histoire je ne suis de toute façon pas vraiment perdant. J'ai eu une drôle de surprise en écoutant mon son à la tv quoi... Merci de vos réponses à tous en tous cas...
  • Et en ce qui concerne l'absence de contrat de distribution mentionné dans mon tableau de bord Jamendo, il s'agirait d'après le staff d'un bug d'affichage sur certains profils...

    Les auteurs de la vidéo ont également été contactés par Jamendo, car les Conditions Générales de Vente de la license JamPRO stipulent tout de même que l'utilisateur doit faire figurer "nom de l'artiste-nom de la piste-fourni par Jamendo" dans son projet. Affaire à suivre donc de ce côté-là...
  • Tout entre dans l'ordre donc, tant mieux, J--A--C avait raison, il ne fallait pas tirer sur le pianiste ;o). Et puis du coup c'est même flatteur...