Pro et pas de clause NC
  • Bonjour le monde,

    pour une fois je ne vais pas troller mais poser juste une question: j'ai vu un artiste qui publie sous CC en By et Sa et c'est tout, bien que ses morceaux soient estampillés "Pro". J'ai du mal à comprendre: s'il n'a pas spécifié de clause NC, c'est donc qu'on peut utiliser sa musique dans un contexte commercial sans lui demander son avis. Right? Et dans ce cas, pas besoin de passer par le label Pro pour le faire... ou ai-je raté un train?

    Merci de vos avis éclairés, et passez une bonne soirée

    P.S. J'aurais aussi une ou deux questions à propos des artistes qui distribuent leur musique à titre gratuit sur Jamendo et qui la vendent sur iTunes, mais ça sera pour plus tard :)
  • bonjour

    et bien pour une fois moi je ne vais pas répondre , mais troller un peut

    je sait bien que c'est en avance , mais poisson d'Averell
  • Mon cher Averell
    C'est toujours un plaisir de partager nos points de vue si différents :o).
    On ne peut pas légalement utiliser une musique sans l'accord préalable de son propriétaire, ça n'a rien à voir avec la rémunération ou non des droits d'auteur, c'est la loi sur la propriété intellectuelle qui s'applique à tout, comme par exemple à ce texte... Le contrat Pro est signé entre Jamendo et l'artiste sans contrat d'exclusivité, ça veut dire que l'artiste autorise Jamendo à faire commerce de sa musique contre un partage de la rémunération, mais l'artiste reste libre de faire commerce de son côté de ces titres (c'est une des différences avec la SACEM). Jam Pro est un catalogue d'artistes au même titre que celui d'une maison de disque qui cherche à placer ses artistes...
    Nous nous pouvons faire cadeau un morceau, même pour une utilisation commerciale, ça dépend de nous, les artistes SACEM, une fois qu'ils sont SACEM, ont un contrat d'exclusivité et c'est la SACEM qui leur dira ce qu'ils peuvent faire, et à part vendre ils n'ont le droit de rien faire, même si c'est une soirée privée d'un des artistes, chez lui, légalement, il devra s'acquitter d'un forfait si la SACEM est au courant... Et c'est valable jusqu'à leur mort, c'est vrai que ça donne envie dit comme ça... La société protectrice des artistes qui disait...

    Pour ta prochaine question à venir, oui ça existe, comme il existe des sites d'artistes où tu peux achetez le CD ou télécharger gratuitement le morceau... Nous sommes sur un site par exemple ou à côté de nos titres il y a écrit "achetez ce titre" alors que nous ne les avons pas mis en vente, mais quand tu cliques dessus, ça te dit que le téléchargement est gratuit. Je ne sais pas si i Tunes est pareil... Je n'y vais pas.
    Et je me répète, ne confonds pas libre de droit et gratuit, libre de droit ça veut avant tout dire indépendant, chacun est libre de faire ce que bon lui semble. Certains cherchent à en vivre ou en tout cas à en retirer un revenu, ça n'en fait pas des pestiférés pour autant, mais l'argent ils ne le gagneront pas parce qu'on leur fait de la Pub à la radio, mais parce qu'ils ont vendus un disque ou un Mp3 sur le net, ou qu'ils ont signés une date dans le café concert du coin...
    @+
    Copyright 2013 MTA ;o)
  • Mmm... très intéressant ce que vous me dites cher MTA, mais une pensée me turlupine... La CC donne précisément des droits à l'utilisateur supplémentaires à ceux que donnent habituellement le copyright simple. Cela signifie que l'utilisateur (ou le public) peut faire certaines choses avec le matériel CC sans en informer l'auteur: le télécharger, le distribuer de n'importe quelle manière, le donner à écouter, le tout seulement à titre gratuit. Mais, si la clause NC n'est pas présente, j'imagine que ce même utilisateur peut se donner le droit de le distribuer ou de le faire écouter à titre payant, toujours sans informer l'auteur? Oui ou non?

    Concrètement, je suis un restaurateur, je tombe sur Jamendo (le normal, pas le pro) et je vois des titres non estampillés NC que je décide de télécharger (à titre gratuit). Ai-je le droit de les diffuser dans mon restaurant sans rien dire à personne?

    A moins que l'achat par l'option Pro fasse sauter la clause By, c à d l'obligation par celui qui diffuse la musique d'en citer le nom de l'auteur? Ce serait là l'unique intérêt de l'achat "Pro" dans le cas qui me préoccupe...
  • Salut Averell, je ne pense pas, le seul à pouvoir donner des droits est le propriétaire de l'oeuvre, la licence t'indique les possibilités et quand il n'y a pas inscrit quelque chose ça ne veut pas dire que c'est autorisé... Et je te rappelle que "le téléchargement est gratuit et légal pour un usage privé", si tu es restaurateur tu sors de ce cadre....Exemple concret, il n'est écrit nul part qu'il est interdit de cambrioler une banque et pourtant c'est interdit. A partir du moment où je suis le propriétaire de l'oeuvre, tu devras me demander des précisions sur l'utilisation des titres si tu souhaites les utiliser en dehors du cadre privé... Si tu passes par Jam PRO, c'est avec Jamendo que tu discuteras parce que je les ai autorisé à me "représenter". Quoi qu'il en soit tu dois demander une autorisation à quelqu'un.
  • La notion "d'usage privé" en ce qui concerne du matériel CC est une invention pure de Jamendo, voir ce lien http://www.blogdechefgeorges.fr/article-usage-prive-une-tromperie-made-in-jamendo-116039411.html . A partir du moment où une oeuvre peut être diffusée librement, c'est à dire à n'importe qui sans distinction (et pas seulement à vos amis) et par n'importe quel moyen , son usage cesse d'être privé. Ou alors je m'appelle Napoléon Bonaparte.

    De plus , si le label NC existe, spécifiant sans équivoque que l'exploitation commerciale de l'oeuvre est interdite sans consentement de l'auteur, ça signifie bien, par contraposée, que cette exploitation est possible si la clause NC n' est pas spécifiée. Qu'on me dissolve immédiatement dans un bain d'acide si j'ai faux!

    Donc ça me conforte dans l'idée que diffuser l'oeuvre en contrat Pro tout en en permettant un usage commercial par défaut dans la licence est une hérésie. C'est soit l'un, soit l'autre, mais les deux à la fois c'est un peu comme vouloir de la glace chaude.

    Edit: sauf que la diffusion à titre Pro permet de passer outre aussi la clause By. Il est en effet rare de diffuser de la musique dans un restaurant avec un DJ qui donne l'auteur de chacun des titres qui passe.... ce à quoi obligerait la clause By.
  • ENFIN SAVOIR CE DONT ON PARLE
    Depuis des lustres que je fréquente ce forum les sempiternelles et mêmes questions se posent et les mêmes sempiternelles réponses sont donnéest....
    Malheureusement, elles sont souvent, érronées, incomplètes ou fausses.
    et c'est souvent les premiers concernés qui les font, Artistes ou Usagers, au stade de la réflexion.

    Alors qu'il est facile d'avoir des réponses claires et précises, si tant soit peut on se tourne vers les textes règlementaires qui régissent les droits et les obligations de l'auteur et de l'usager en la matière:

    -Le droit d'auteur et de la propriété intellectuelle en France;
    -Le droit du Copyrigth dans les pays de droit Anglo-Saxon;
    -Les dérogations accordées dans le cadre de licences, labels, et autres contrats sous seing privé.

    Afin de ne pas m'attarder, l'ayant déjà fait ici depuis des années, apparemment sans succès,
    Je vous laisse donc à de saines et instructives lectures.

    Cependant, je vous livre, encore une fois, un petit mémento illustré qui précise de façon ludique ce qui concerne les options de la Licence Creative Commons, objet de vos préoccupations.

    LES OPTIONS ILLUSTREES DE LA LICENCE CREATIVE COMMONS -DROITS ET OBLIGATIONS

    Bon divertissement...Et profit.
  • Très jolie cette petite BD, il me semble que je l'ai déjà lue depuis longtemps... elle a plutôt tendance à me conforter dans ce que j'ai dit.

    De plus, si les mêmes questions sont posées et que les même réponses (fausses?) y sont données depuis des années, ça signifie bien qu'il y a un loup quelque part. Ou du moins, quelque chose que le monde a vraiment du mal à avaler.
  • Oui fausses (O combien ont été écrites )

    . Pour être bref..Lis les textes, seuls enseignants véritables à tes interrogations et il n'y aura plus de loulou...A avaler (Enfin):) :)
    A + tard.

    PS: Quand même avec la petite illustration çà devrait pouvoir se faire...
  • Vous me permettrez d'avoir un doute sur l'utilisation commerciale (je suis têtu que voulez vous ;o)), comment peut on vendre ce qui ne nous appartient pas, je veux bien qu'un contrat qui lie 2 parties puisse prévaloir sur la loi, mais en cas d'absence de contrat entre les parties, la loi sur la propriété intellectuelle doit prévaloir...
    Je ne pourrai pas le vérifier je suis en NC (et puis pour être franc je m'en fou), mais si je ne l'étais pas, je déconseillerai fortement à quiconque de faire du blé avec ma musique sans passer par moi... Je pense que ça lui reviendrait beaucoup plus cher ;o)
    Après pour le By, quand j'organisais des concerts, on avait des playlist qu'on faisait passer à la SACEM, je suppose que ça doit fonctionner pareil avec Jamendo pour qu'ils sachent qui ils doivent rétribuer... Est-ce que ça peut être considéré pour le "By" je ne sais pas...
  • Si vous n'aviez pas coché explicitement la clause "NC", vous perdriez votre procès contre quiconque voudrait utiliser commercialement vos oeuvres sans vous en parler, et sans vous verser un centime de droit d'auteur. Donc vous avez fort bien fait de le faire. Voila, j'imagine que Librodio et ceux qui connaissent la loi en matière de CC sont OK avec moi?
  • Il est évident, justement en vertu de l'exercice plein et entier de la propriété qu'il possède sur son œuvre , que l'auteur, l'ayant droit, peut accorder des dérogations sur l'utilisation faite de celle-ci.
    C'est donc dans le cadre des options de la licence Creative commons que se font, dans le cas qui nous préoccupe, les dérogations permissives et les limites de celles-ci dans l'usage fait de son œuvre.

    Les 11 options (je vous en conjure relisez le memento illustré.il dit tout) permettant de définir avec précision ce qu'il accorde cédant ainsi des droits et des obligations à respecter par "l'utilisateur".
    L'auteur adoptant la licence Creative Commons se doit également de respecter les options accordées, étant entendu qu'il a initialement le choix de les définir librement.
    Bien entendu, l'auteur peut dans certaines conditions particulières dans le droit Français exercer un droit de retrait . dans le contexte de la licence Creative Commons changer tout simplement en option mieux adaptée à sa convenance. (avec la notion de non rétroactivité).
    Pour finir, et pour parler de PRO Jamendo ici en quelques mots, c'est dans le cas d'un contrat sous seing privé que le propriétaire de l'œuvre cède ses droits, "vend", tout en partie son œuvre. Les droits cédés et l'étendue de ceux-ci doivent être définis dans les clauses contractuelles, acceptées par les deux parties.
    Les textes de la Licence Créatives Commons font bien état que l'étendue des droits
    accordés à l'usage sont de la volonté du propriétaire.
    Ouf !
    Bien à vous.
  • Je suis désolé mais je n'en suis pas sur étant donné que je n'aurai pas donné explicitement ce droit, je ne suis pas juriste et j'ai toute confiance en Librodio de part son expérience que je ne mets pas en doute, mais j'ai lu la BD et je ne vois écrit nul part explicitement ce que vous avancez, donc pour moi on est sur de l'interprétation, en tout cas c'est comme ça que je le jouerai... En revanche je suis allez lire une partie de la propriété intellectuelle (vu le nombre d'articles, je ne les ai pas tous lu), et là, pour moi en tous cas, il n'y a pas de doute possible... Seul l'auteur est autorisé à céder ses droits contre un rétribution de type droit d'auteur ou forfaitaire pour l'utilisation de son oeuvre...
    Ensuite ce que tu fais remarquer sur le "By", ferait que tu ne respecterais pas les termes de la licence au vue de ton impossibilité à citer l'artiste quand la chanson passe... Ça, devant un tribunal, te couperait l'herbe sous les pieds...
    Pour moi ce genre de soucis se réglera une fois qu'une action en justice sera intentée et qu'une jurisprudence prendra effet (ce qui est peut être arrivé?), la bonne fois est un atout important dans un tribunal...
    Je suis déjà passer au tribunal face à des gens qui étaient sur d'avoir raison en prenant en compte une loi et au final ils ont perdu car une autre venait la contrer, dans ce cas, on prend en compte la loi la plus avantageuse pour le plaignant, s'il est de bonne foi...
    Si je passais au tribunal en nom propre contre une entreprise, je ne serais pas si sûr de perdre le procès.
    Pour moi le risque est inconsidéré par rapport au nombre d'artistes qui t'autoriseront à les diffuser sans la moindre rétribution si tu leur demande simplement, c'est ça aussi le partage... On est pas obligé de prendre en cachette, c'est pas du vol, mais ça n'empêche pas de rester courtois, comme je dis à mes enfants, on dit "merci" ;o).

    Et sinon tu es réellement restaurateur ? Si oui, je comprends encore moins ton opposition ou du moins ton incompréhension envers la musique libre ?
    Qu'est-ce qui te gêne dans la musique libre, peut être que plutôt de tourner autour du pot en posant des dizaines de questions tu pourrais aller droit au but... Et dire ce que tu as à dire ;o).
    @+
  • @Librodio, faut pas te mettre dans des états comme ça ;o)!!! J'y connais rien en loi, c'est pour ça que j'ai tous coché :o), je ne fais que répondre à une sollicitation de discussion. Mais faut pas non plus confondre ce que dit la loi et ce que dira le tribunal. En plus, si Averell est restaurateur, ça fait partie des droits d'auteurs que je céderai volontiers sans rétribution, la commercialisation n'est pas liée à la musique (dans mon esprit à moi, comme je comprendrais tout a fait qu'il ne cite pas le nom... Pour régler le "By" (@ Averell) au cas où je t'attaque :o), il suffit de mettre un écran dans la salle avec la playlist qui défile... Au moins au niveau réglementaire, ça devrait le faire.
    Allez je vous embête plus
    @+
  • NB: La jusrisprudence est pléthorique en matière de propriété intellectuelle
    et va toujours dans le sens de l'exercice de la pleine propriété de l'auteur de l'œuvre
    mais toujours aussi dans le cadre des dérogations qu'il accorde dans l'usage de celle-ci
    à l'ayant droit.
    Pour moi la messe est dite.
    Bonne soirée à tous les deux.
  • les_differents_droits CC
    je trouve ce règlement bien fait .... très clair ... une des bonnes bases que tout le monde devrait connaitre pour circuler et partager sur le net .... ;) ... un peu comme un code de circulation sur le net ;)) ....

    pour les musiciennes ;)) Comment ca marche ... elles sont vraiment superbes ces BD ;))
  • MTA c'est sympa ce que vous dites; je penserai à vous si un jour j'ouvre un restaurant. Mais à l'heure actuelle, je ne suis ni restaurateur, ni même commerçant, même si mon métier est de jongler avec les chiffres (dans le domaine scientifique).

    Pour être tout à fait franc avec vous, j'ai un vieux rêve d'enfant: celui de sortir un disque. Ma spécialité est le clavier; je suis une quiche à la guitare. J'ai pas mal d'idées au placard; des idées qui sont venues de temps en temps, au moment où je m'y attendais le moins. J'ai quelques titres sur mon DD (essentiellement instrumentaux, car je ne sais pas chanter et je n'ai pas le talent d'un parolier). Mais tout ça, je ne veux pas le faire pour n'en tirer aucun profit. La gloriole ne me suffit pas, en supposant qu'elle soit au rendez-vous. Surtout que mon genre, c'est le commercial: le genre de musique "facile", répétitive et prévisible, mais dont on ne peut plus se débarrasser quand on l'a dans la tête.

    De très nombreux musiciens et compositeurs de talent ont fait le choix (sur ce site, et même sur d'autres sites du même acabit) de partager leur créativité à titre gratuit. Ce choix, je ne l'ai pas fait (enfin, pas complètement); je suis de ceux qui pensent que le talent ne se brade pas. En plus, faire du commercial pour zéro euro, je pense que c'est une hérésie. Mais cela n'engage que moi...

    Je dis bien "pas complètement" car je diffuse sur le net à titre gratuit (sur soundcloud et youtube) quelques titres de mon cru. Mais je n'en permets pas le téléchargement (du moins légalement): si vous en voulez, je vous les vends :)

    Comme je ne suis pas à une contradiction près, j'ai déjà soumis du matériel sur Jamendo: j'ai essayé de relever le défi du OWF 2013 Jingle contest en y soumettant quelques jingles. Ils y sont toujours, aucun d'entre eux n'a gagné mais il faut dire que la compétition était rude: j'avais même deviné d'avance le jingle gagnant tellement qu'il sortait du lot.

    Voila, je cesse de vous raconter ma vie, mais comme ça vous en savez un peu plus sur mon compte et sur les questions qui me tarabustent dans le monde de la musique "libre"...
  • Eh bien ou je te rejoint averell , c'est que moi aussi c'est un vieux rève d'enfant, et bien que je soit dans le commerce moi aussi (depuis 32 ans) je ne cherche pas à faire du commerce de ma pasion ou de mes rèves , mais ça c'est un état d'esprit personnel , je ne mélange jamais les affaires et les loisir , peut être ai je tort , mais ca me convient trés bien ainsi, ca me laisse toute liberté de faire ce que j'ai envie comme j'ai envie quand j'ai envie , chercher a faire du blé de mon loisir remettrait en question l'approche que j'en ai , comme en premier lieux cibler une clientéle (si possible large) et répondre a une attente , ensuite se proffesionnaliser au niveau matériel et compétence ce qui demande un investissement non négligeable, et tout un tat d'autre contraine, bref tout le contraire de mes envies , de mes attentes.
  • @ Averell Tutoies moi s'il te plait ;o)
    Pour ma part la musique s'est pire qu'un rêve... Un jour j'ai dit à mon père lors d'une dispute du genre conflit de génération (il me proposait d'entrer dans la police et moi je voulais être guitariste) que j'aurais réussit ma vie si un jour j'enregistre un disque, sachant que je me suis acheter ma première guitare à 18 ans, le pari était osé... Il est sorti le 21/12/2012, je peux donc, en toute humilité, dire que j'ai réussit ma vie ;o)... C'est vrai, c'est moi qui l'ai payé, et alors... L'important dans ce que j'avais dit, c'était pas d'être connu, même pas reconnu, c'était d'enregistrer un disque... Donc il me suffisait de le faire, il m'a bien fallu 10 ans pour le comprendre... Maintenant il ne me reste plus qu'à attendre la mort, alors en attendant, ben je fais de la musique ;o)...

    Je suis surpris que tu sois musicien (c'est bien vrai ça, tu disais le contraire si mes souvenirs sont bons ?)... Je me demande depuis quelques temps qui tu es, et surtout qu'elles sont tes intentions...
    Que dire sur ton souhait, est-il réalisable ? D'après ce que je comprends tu n'as pas la capacité de te produire en live et ce que tu produits est ce qu'on appelle de l'easy listening, belle mélodie relaxante ? Si oui je pense que c'est ce qui se vend le plus sur Jam Pro, par contre tu as de la concurrence et tu n'empêcheras pas le téléchargement gratuit (même si celui-ci peut t’amener à être plus demandé dans JamPRO) mais tu as une possibilité de gagner de l'argent, toute proportion gardée (je n'ai pas idée de ce que ça peut faire, mais je ne pense pas être impressionné par le montant ;o))... Si tu veux gagner beaucoup d'argent, je veux dire en vivre, sans live (et même avec d'ailleurs), quelque soit ton choix de licence ça sera très compliqué, surtout en jouant du clavier, je veux dire en ne chantant pas.

    Maintenant je voudrais te dire que je pense que tu sous estimes fortement le côté "gloriole" de faire un album... Aussi con que ça puisse paraître, j'en suis fier, pas d'avoir des écoutes et d'être téléchargé, mais juste de l'avoir fait.
    J--A--C parle d'accouchement et il a raison, longue période de gestation, l'album qui grossit petit à petit, qui se forme, acquiert une identité propre et qui au final te ressemble... Sur le moment ce n'est pas que du bonheur, il y a des moments difficiles, mais quand tu y repenses après il ne reste que les bons moments... Après les sites comme Jamendo, et ça aussi ce n'est pas négligeable, donne une vie à cet album, lui permettent d'avoir une histoire... De là débouchent des rencontres, des projets et d'autres enfants ;o)...
    Certes il n'y a pas d'argent au bout, mais est-ce que c'est ça l'important, je ne crois pas, et toi? Tu parles de rêves d'enfants, ça n'a pas de prix un rêve d'enfant... Et c'est tellement beau quand on le réalise...
    @+
  • Salut MTA, salut J--A--C , OK alors je vous tutoie tous les deux, bien que j'aie l'habitude de vouvoyer tout le monde sur internet :) En te lisant je m'aperçois que tu lis dans mes pensées comme dans un livre ouvert: oui je suis musicien, quoique très amateur, et oui je n'ai pas la possibilité de me produire en live, et effectivement je cherche à séduire le public avec de l'easy listening instrumental. Quelque chose en moi me dit que je serais heureux de sortir un album (enfin, une collection de titres), mais que ma félicité ne serait vraiment atteinte qu'à la condition que le monde soit près à payer pour se le procurer! J'avoue, je dois probablement être très prétentieux (surtout pour un amateur débutant dans le domaine de la composition) mais je pense toujours au cas de ceux et de celles qui ont risqué la prétention, et qui en ont fait par la suite leur métier.

    Finalement, si tu souhaites savoir le genre de musique que je fais, va voir la video



    Je me fais connaître sous le pseudo L2B Musique (ça te permettra de trouver aussi les jingles!)

    Bonne soirée
  • J'ai écouté la vidéo et les Jingles... Les Jingles, ben c'est des jingles, trop court trop électro, surtout pour moi... Pour la vidéo, le son est correct même si je trouve la prog batterie un peu en arrière, et peut être pas assez travaillée, elle n’apporte pas grand chose au morceau parce qu'elle est trop linéaire mais je ne te donnerai pas de "court" là dessus, je suis très mauvais à ce jeu là (je pense que c'est ton point faible, donc ce qu'il te faut améliorer)... Les parties piano (accompagnée du changement de rythme batterie) sont sympas, ça relance progressivement... Tu n'as pas l'air d'être un débutant au clavier...
    Après, je ne suis pas un amateur de ce style de musique donc je ne te serai pas de grand conseil...
    Reparlons licence... Où plutôt psychanalyse ;o)
    Pour moi, tu cherches une reconnaissance plus que de l'argent en tant que tel, mais tu penses que si les gens sont prêt à payer, ça signifiera que ta musique est bien ?
    Ça se tient comme raisonnement, à un détail près, pour que le public ait envie d'acheter tes titres, il faut d'abord qu'ils les écoutent, et là tu entres tout droit dans le problème de la musique, qui n'a rien à voir avec la licence choisie, c'est la promotion, l'accès au média puisque pas de Live etc... Comment faire connaitre ta musique... Tu peux créer ton site ou un Blog, une page Facebook mais comment faire venir les gens ensuite... C'est ce qu'on trouve ici... Un lieu où des gens viennent écouter de la musique, parce qu'ici il y a de tout, pas parce que c'est gratuit, même si c'est gratuit... Le forum est un bon lieu de promotion etc...
    Tu parles de "prétention", je l'appellerai plutôt de l'ambition, mais ne te leurre pas, les cas que tu sites sont infimes en nombre par rapport à ceux qui ont essayé... Et ils chantent quasiment tous je suppose? De plus, bien des histoires qui sont féeriques, sont des histoires qui ne sont que féeriques...
    Un petit exemple??? Je suis bavard ce soir ;o)...
    Personnellement je suis un fan du AC/DC des premières heures, à l'époque de Bon Scott comme chanteur... La légende dit que Bon Scott était Roaddy du groupe sur une tournée et qu' AC/DC n'était pas satisfait de leur chanteur à ce moment là... Quelle belle histoire, un mec venu de nul part et qui devient mondialement connu, même si la fin est tragique... Il se trouve que j'ai un disque de Bon Scott bien avant AC/DC, fin des années 60 début des années 70, il chantait et enregistrait des disques dans 3 groupes, dont un aurait même un peu marché en Australie, le groupe s’appelait Fraternity... Et les producteurs de l'album n'étaient autre que Harry Vanda & Georges Young (Donc ils devaient bosser pour la branche d'EMI en Australie), le frère de Malcom et d'Angus et bassiste sur l'album High Voltage qu'ils produiront (Vanda & Young) avec Bon Scott au chant... C'est moins glamour... Il n'y a pas de miracles...
    @+
  • Hey MTA, merci de ton feed back. Pour te répondre à propos des "ambitieux": non ils ne chantent pas tous (je pensais à Kavinsky) mais c'est vrai que les instrumentaux sont en sous nombre. Je suis amateur de musique electro, comme tu t'en doutes, (surtout celle des années 70 avec Kraftwerk, Jean Michel Jarre, Space Art, Tangerine Dream, toutes ces musiques que mon père qualifiait de "musique de dingue"), mais pas seulement: je suis amateur de toute musique qui me fasse rêver, quel qu'en soit le genre. Je ne suis pas fan d'AC/DC ni de "hard rock" en général mais j'aime cependant un ou deux de leurs titres phares. Comme quoi, les goûts et les couleurs!

    En fait mon problème est bien clair, et tu l'as compris: je cherche à me faire connaître, comme tous les artistes de ce site. Me faire connaître oui, mais pas au point de "tout" donner. Si cela peut servir de tremplin pour quelque chose de concret, alors pourquoi pas? Mais seulement dans ce cas, car je me demande si le jeu en vaut la chandelle, sachant que tout ce qu'on abandonne en CC reste à jamais du CC... C'est dommage de faire un gros succès et de ne rien en tirer d'autre que de la gloriole ou la seule fierté d'avoir produit quelque chose! j'ai entendu parler d'un droit de rétractation mais je n'en sais pas plus, sauf que ce droit n'est pas rétro-actif.

    J'en reviens à mes goûts: aucun album ne m'a autant transporté dans les étoiles que Dark Side of the Moon des Pink Floyd; c'est dire si j'ai des goûts populaires (je crois que c'est l'album le plus vendu de tous les temps, tout pays confondus. Edit: ah non, d'après topito.com c'est thriller, mais DSOTM est en 2de position)! Mon titre préféré étant Time, et en particulier l'intro (donc la partie instrumentale). J'avais 7 ans quand il est sorti. Il fait d'ailleurs partie des albums que j'ai rachetés par la suite en CD.

    Petite aparté qui te fera probablement sourire, puisque je sais que tu aimes AC/DC: connais-tu ceci
    ?
  • Dark Side of the moon... Je suis aussi fan de Pink Floyd et de bien d'autres, mon morceau préf%
  • Bon... J'ai une bande passante à ras les pâquerettes, internet n'arrête pas de "Bugger" je te répondrais plus tard...
    @+
  • bonjour ;))
    enorme les floyds ;))) .... j'ai eu cet album en cassette puis en cd .... et c'est en cd que j'ai vraiment entendu leurs sons ;)) ...

    celui ci j'adore

    un pot ingénieur du son ma dit un jour que le son pink floyd servait de référence pour calibrer les EQ .... tellement leur son est parfait ....
  • je l'ai en vinyl, mais j'ai une terrible envie de me le racheter en CD. Ils ont fait une De Luxe édition avec quelques nouveautés à l'intérieur... pas donné mais il faut savoir se faire plaisir :)
  • le marché de l'offre et de la demande mon cher averrel , toi qui est commercial tu sait de quoi je parle
  • Lol ne m'insulte pas :p Mais oui, je comprends fort bien ce que tu veux dire. Heureusement c'est bientôt Noël, et ça tombe bien y a du monde qui veut me faire un cadeau!
  • Salut,
    Donc ce que j'essayé de dire ;o)... Sur Dark side, le morceau qui m'a le plus mis une claque c'est "the Great gig in the sky"... J'aime cette voix puissante. Je rejoins Hecoures sur la propreté du son des Floyds, ils sont une référence dans bien des choses, que ce soit cet album ou Wish you were here ou même The Wall, ce film musical m'a vraiment impressionné, ce n'est pas une comédie musicale et les paroles associées aux images rendent inutile le dialogue, il est chanté, suggéré, et c'est les images qui donnaient un sens aux paroles, un contexte, j'avais trouvé ça très fort (c'est ensuite d'ailleurs que j'ai écouté le reste de Pink Floyd) ... Certains groupes ont vraiment apporté quelque chose au Rock, et ils en font partie au même titre que Led Zeppelin les Stones ou les Beatles (et pourtant dieu sait que je ne les aime pas les cafards, mais je ne peux pas nier qu'ils ont changé la façon de voir la musique...).
    @+