Vanessa Carlton - Rabbits on the run (ma chronique d'album)
  • Bonjour à tous,

    Je vais aujourd'hui vous présenter un album que j'aime beaucoup. Ma chronique porte sur le quatrième album de la chanteuse Vanessa Carlton. Vanessa est auteur-interprète-compositrice américaine. C'est surtout une grande pianiste, qui s'est lancée dans la chanson après avoir passé une partie de son adolescence à pratiquer la danse classique. Le prochain album de la miss, du nom de "Liberman", sortira en Octobre 2015 (et vu les démo live, il promet d'etre très bon).

    En attendant la sortie de "Liberman", je vous propose de découvrir "Rabbits on the run", sorti le 26 Juillet 2011. L'album se compose de 10 pistes. C'est un album d'Indie-Pop aux influences soft-rock et ambient. L'album est tantôt lumineux (Carousel, Fairweather friends, Dear California) tantôt sombre (Hear the bells, In the end, The Marching line).

    Je vais vous présenter dans un premier temps mes gros coups de coeur de cet album. A commencer par "Hear the bells", 2ème single de l'album. Le clip se veut nostalgique et énigmatique. Le parcours de Vanessa depuis sa plus tendre enfance nous y est présentée via des images d'archive. D'inspiration Ambient-Rock, cette ballade est propice à l'introspection, à la réflexion, à la méditation afin de reprendre le dessus sur ce qui nous ronge de l'intérieur. La transition au piano au milieu du morceau et les cordes créent une atmosphère onirique où la voix de Vanessa, plus grave que d'habitude, s'y fond à merveille. Sans aucun doute mon morceau préféré de toute sa discographie ! La version acoustique (plus épurée et plus ambient-folk) est tout aussi joli, un vrai voyage musical !







    Ensuite vient "In the end", un de poème sur la vie après mort. Il s'agit du morceau qui clôture l'album. Une très belle fin !




    Vanessa a également écrit une chanson sur un de ses voyages en Angleterre. "London" est un joli témoignage, particulièrement mélancolique dans l’interprétation. L'atmosphère y est délicate et feutrée.




    "The marching line" est l'un des piano-voix les plus onirique de l'album. Certains pourront comparer son interpretation à Lana Del Rey. Mais il faut se rappeler que l'album de Vanessa est sorti en 2011 soit juste avant que le phénomène Lana del rey explose !




    "Fairweather friends", plus pop apporte une touche de lumière et de légereté à l'album. Un morceau très sympa !




    D'autres perles sont également présentes dans cet album : "Tall tales for spring" (ballade associant piano et batterie), "Dear California (plus country-pop), "I don't want to be a bride" (ballade pop plus classique). "Carousel" le premier single est plus conventionnel, un morceau piano-pop sympa avec un joli clip cependant. Il y a aussi "Get good", un morceau très americana-country, où le chant et maitrisé est plaisant à l'écoute.

    En espérant que cette chronique vous donnera envie d'en savoir plus sur cette artiste aujourd'hui âgée de 34 ans et qui est surtout connu que pour son carton mondial "A thousand miles" (2002). A vos claviers, dites ce que vous pensez de cet album et des morceaux proposés ci dessus :) !