hommage à Orson Welles par Syl-mer
  • Bonjour M. sylmer.

    J'ai été assez touché par votre chanson, pour plusieurs raisons.
    J'ai pour habitude de dire que dans la notion "musique", il y a le mot musique, et justement la vôtre, est pas mal. Les accords, entêtants, la basse, l'étant tout autant, me font très plaisir, ils sont très inspirés, il y a un je ne sais quoi d'hypnotique dans cette grille d'accords, bravo.
    Il est de plus très original de dédier une chanson à ce grand homme de spectacle, et si cette pièce est à mon sens réussie, c'est également grâce aux paroles, que, je ne perçois pas comme dogmatiques, mais qui me ramènent à moi-même. Il y a donc des rencontres ici, entre vous-même et le parolier, et entre la chanson et moi, car, moi également, je voudrais, dire "moteur"...

    je trouve par ailleurs que ce passage est assez drôle, et bien trouvé, niveau "presse":
    "Quand la presse américaine
    Voyait dans Citizen Kane
    Un véritable chef d’œuvre,
    Il n’en était qu’aux hors d’œuvre…"

    Mais parlons-en. Je suis moi-même fanatique de ce film, lequel fut une formidable révélation lorsque je devais passer le cap de la majorité, je fus époustouflé, impressionné, par l'immensitude, le caractère colossal, de ce "chef d'oeuvre", et l'introduction d'ailleurs, xanadu, doit compter parmi les plus grands moments de mon humble et discrète existence.
    C'est donc en voyant votre post que je suis parti en quête de votre proposition, en enquête, et le verdict, est la mention Bien. C'eut pût être très bien, s'il y avait plus d'ingénieurie dans le son: après tout, cela s'entend votre logiciel est polyvalent, et ma seule suggestion, est que votre son, qui rappelle bien évidemment 17scds et faith, eut gagné à être plus grandiose, afin de concorder avec le sens des paroles...


    Pour conclure, je conseille de voir le film "citizen kane": les derniers mots d'un magnat de la presse, "rosebud", conduisent un journaliste à enquêter sur ce dernier souffle, et..., la réponse à l'énigme, qui constitue toute la trame du film, est bouleversante, pleuroyante, moi-même ai adopté ce terme comme représentant quelque chose de mon enfance qui m'a beaucoup marqué, un peu comme "frigidaire".

    Merci pour cette performance unique en son genre, et qui m'a beaucoup parlé.
  • En fait j'ai fait un video-clip avec votre chanson...
    C'est le mix de votre chanson, mixé avec des sons signés orson welles, sur des images, attention..., légèrement colorisées par moi. Je veux dire, qu'à la base c'était en noir et blanc.
    Si vous me le permettez je vous le fais parvenir d'ici quelques dizaines de minutes. J'espère surtout que vous ne le prenez pas mal si vous passez par ici, c'est au contraire que vous m'avez inspiré, c'est un compliment.
    A toute.